Friday, September 9, 2011

La Demi-Saison

Willow Tree and birds
colored pencil
© 2011 Rob Dunlavey
Here we are: It's September. La rentrée. Hurricane Season. Not quite summer but not yet Autumn. Still Baseball Season but not October and the post-season. Anything can happen; I'm a Red Sox fan, believe me, I know!

Days of rain and general busyness kept me from the river for a few days and I was feeling anxious and wondered if I was losing my enthusiasm for drawing at the dam. Perhaps I too was in my own demi-saison. A petit "writer's block" even perhaps?

This line of thought could go in many potent or pessimistic directions; all without clear conclusions. Instead, I'll tell you about this willow tree: it's in decline. I was down here a few weeks ago and heard a loud "crack!" as a branch as large as the one pictured here let go and fell only to get snagged in the tree. Last winter, another larger limb broke. The tree sheds twigs all the time. So, this willow is in decline. It's in that demi-saison filled with letting go and sacrifice. Yielding to termites, ants and gravity. But the birds love it. A few missing branches make for better flight approaches and exits. It's the local hangout. I even saw a gray squirrel investigating the hole where that branch broke off. There could be something tasty in there or maybe it will make a snug winter home.

Life burrows into the corners of these in-between seasons of life. It's all preparation and letting go. Anticipation and acceptance. As the weather clarifies its intentions, there will be more room on the coat racks. For now I'll try to enjoy the variety. Salut!


en fançais (par Google)
Ici, nous sommes: C'est Septembre. La rentrée. Saison des ouragans. Pas tout à fait l'étémais pas encore l'automne. Saison de baseball, mais pas encore Octobre et la post-saison. Tout peut arriver, je suis un fan des Red Sox, croyez-moi, je sais!

Jours de pluie et busyness générale m'a empêché de la rivière pendant quelques jours et je me sentais anxieuse et je me demandais si je devais perdre mon enthousiasme pour le dessin à la digue. Peut-être moi aussi j'ai été dans ma propre demi-saison. Un petit "bloc de l'écrivain», même peut-être?

Cette ligne de pensée pourrait aller dans plusieurs directions puissants ou pessimiste, le tout sans tirer des conclusions claires. Au lieu de cela, je vais vous parler de ce saule: il est en déclin. J'ai été ici-bas il ya quelques semaines et entendu un fort «crack!" comme une branche aussi importante que celui représenté ici lâcher prise et est tombé seulement pour obtenir accroché dans l'arbre. L'hiver dernier, une autre grande jambe cassé. L'arbre perd brindilles tout le temps. Donc, ce saule est en déclin. C'est dans cette demi-saisonremplie de lâcher prise et de sacrifice. Cédant aux termites, les fourmis et la gravité. Mais les oiseaux adorent. Un peu de branches manquants font pour des approches de vol de mieux et de sorties. C'est le repaire locale. J'ai même vu un écureuil gris enquête du trou où cette branche s'est cassée. Il pourrait y avoir quelque chose de savoureux là ou peut-être cela fera une maison d'hiver douillet.

Vie des terriers dans les coins de ces entre-deux saisons de la vie. C'est toute la préparation et de laisser-aller. Anticipation et l'acceptation. Comme le temps clarifie ses intentions, il n'y aura plus de place sur le porte-manteaux. Pour l'instant je vais essayer deprofiter de la variété. Salut!

No comments:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...